Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
archeo-tintignac Le blog de Christophe Maniquet

Le sanctuaire de Tintignac

C.M.

Le sanctuaire des "Arènes de Tintignac" est connu depuis très longtemps grâce à l'émergence de certaines de ses maçonneries au-dessus du sol et par de nombreuses découvertes fortuites, sur les terrains environnants, de morceaux de céramique, de fragments de statues ou de marbre.

Les anciennes fouilles menées de 1842 à 1884 avaient permis de dégager quatre grands édifices dont un temple et un théâtre.

La municipalité de Naves, aidée du Conseil Général, de la DRAC du Limousin, a décidé de lancer un programme de mise en valeur des "ruines" de Tintignac. Pour cela, il était nécessaire de vérifier dans un premier temps l'exactitude des plans du XIXe siècle, puis de procéder au dégagement des murs et structures par la réalisation de fouilles archéologiques estivales à caractère scientifique suivies de la restauration ou de la protection des vestiges. L'objectif final est de présenter le site archéologique à la population locale mais également aux touristes et aux voyageurs passant sur la nouvelle autoroute A89 toute proche.

Chaque année, des équipes d'une quinzaine de bénévoles ont participé au dégagement des vestiges. Ceux que vous pouvez découvrir sur le site ont été dégagés patiemment et minutieusement par toutes ces petites mains sans lesquelles le site archéologique n'existerait pas. L'étude menée sur le site depuis 2001 a permis d'entrevoir l'évolution du sanctuaire depuis sa mise en place pendant la période gauloise (Ier ou IIe siècle avant notre ère) jusqu'à son abandon, à l'époque gallo-romaine, sans doute vers la fin du IIIe siècle de notre ère. Cet ensemble monumental est considéré à l'heure actuelle comme un sanctuaire rural. Aucune ville n'existe alentours.

En 2003, les premières fosses gauloises et de nombreuses monnaies d'argent ont été découvertes et les spectaculaires sols et murs de marbre du bâtiment en hémicycle ont été mis au jour.

En 2004, une petite fosse renfermant des armes et des instruments de musique gaulois uniques au monde ont été découverts dans l'enceinte du premier sanctuaire.
Une grande partie des vestiges mis au jour a dû être ensevelie à nouveau afin d'interrompre leur dégradation due au gel et aux intempéries. Murs et structures seront à nouveau dégagés lorsque le projet de protection ou de restauration sera enfin adopté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires