Tintignac Association

Publié le par C.M.

Le Bureau de Tintignac Association est démissionnaire.

Si vous êtes intéressés pour reprendre le flambeau et aider à organiser des animations (pas la Recherche...), pour continuer à faire vivre et connaître ce site archéologique prestigieux, remplissez (très vite !) les deux formulaires ci-joints et envoyez les en 2 exemplaires, l'un à l'association, l'autre à la Mairie.

J'en appelle ici à ceux qui ont quitté l'association récemment parce qu'ils ne s'y reconnaissaient plus, aux anciens bénévoles, aux personnes passionnées par leur patrimoine et je sais qu'il y en a.

Je demande en outre aux membres de l'association de se rendre nombreux à l'Assemblée Générale pour élire un nouveau Bureau, afin que l'ancien ne représente pas seul l'association et décide d'y mettre un terme.

Gaulois et Gallo-Romains

Publié le par C.M.

Titres : "Gaulois" et "Gallo-Romains"

Sous la direction d'Yves Buffetaut et de Gilles Garidel

Conseiller historique : Silvio Luccisano

Ysec Editions

160 pages chacun

Prix : 19,50 €

Plusieurs articles y concernent Tintignac.

Dans l'ouvrage concernant les Gaulois, plusieurs articles ont pour sujet le sanctuaire gaulois, les carnyx et les casques de Tintignac (pages 100 à 114).

Dans celui intitulé "Gallo-Romains", le lieu de culte antique est présenté, avec les dernières découvertes mobilières, de la page 105 à la page 116.

Gaulois et Gallo-Romains
Gaulois et Gallo-Romains
Gaulois et Gallo-RomainsGaulois et Gallo-Romains

On appréciera la photo du carnyx représenté sur la couverture du livre sur les Gaulois. Il s'agit du carnyx reconstitué par le dinandier corrézien Jean Boisserie et le cliché est de Patrick Ernaux. On regrettera simplement ici l'oubli du copyright. Sinon à part ça, une grande qualité de photos, de papier et une mise en page extraordinaire.

Les deux ouvrages ne présentent pas forcément une trame très logique quant aux thèmes abordés dans les divers articles, mais on y apprend beaucoup de choses et les illustrations sont composées en parties de cases ou de planches de BD (Arelate, Le Casque d'Agris) qui agrémentent de façon originale les textes sans en compromettre la qualité scientifique cautionnée entre autres par Jean-Louis Brunaux, Laurent Olivier, José Gomez de Soto, Thierry Dechezleprêtre ou encore Paul Van Ossel...

Courez vite les acheter !!!

Sites gaulois en France (suite)

Publié le par C.M.

Petite précision de Jean-Paul Brethenoux (des Gaulois d'Esse) :

Il y a bien deux mots galates "carnon" et "carnux" pour désigner la corne, la trompe et la trompette gauloise. Les sources grecque et byzantine sont Hésychius d’Alexandrie et Eustache.
Cf Dictionnaire de la langue gauloise de Xavier Delamarre, Errance, 2003, p. 106-107

Merci Jean-Paul ! Comment sait-on que ces mots sont galates

Petite chronique littéraire

Publié le par C.M.

Titre de l'ouvrage :

"Sites gaulois en France".

Auteurs : Renée Grimaud pour le texte et Bruno Colliot pour les photos

Parution : mai 2013

On y parle de Tintignac en page 56 et de 60 à 63. Le texte de Renée Grimaud concernant cette partie est écrit à partir du mien et les photos signées Inrap/RMN, sans citer le nom de l'auteur (Patrick Ernaux) et laissant imaginer que B. Colliot est l'auteur de tous les clichés de l'ouvrage. Et tout ça, sans autorisation aucune.

En outre, on notera que l'ouvrage concerne presque exclusivement des oppida visitables dans certaines régions de France (pourquoi pas les autres ?). Mais ne nous plaignons pas : pour une fois que le Limousin est représenté...

D'ailleurs Tintignac est placé dans le chapitre "Autres oppida du centre de la France". Depuis quand le sanctuaire de Tintignac fait-il partie d'un oppidum ? On imagine que cela a été fait dans le seul but d'exploiter de jolies images...

On y apprend que le mot carnyx "est à l'origine un mot galate - les Galates étaient les Celtes d'Asie Mineure - qui signifie "corne", "trompe" (p. 61). Bien sûr aucune source n'est citée. D'ailleurs aucune publication concernant Tintignac n'apparaît en bibliographie.

Alors, en ce qui concerne le reste de l'ouvrage, on n'y apprend pas grand chose. Le papier et les photos sont de bonne qualité, ce qui n'est déjà pas mal. Bien que pour certaines, on peut constater que le photographe est passé bien après le départ des archéologues (tranchée à demi effondrée à Moulay, sans aucun intérêt p. 76). Ou encore celle des murs reconstitués du temple gallo-romain de Corent (p. 51), légendée comme suit : "Murs au sol de l'oppidum gaulois de Corent, bien dessinés dans les champs" !

Quant au texte, on peut y apprendre par exemple, concernant la métallurgie, page 69 : "A l'aide d'une louche en terre cuite et à long manche, le forgeron verse le métal en fusion dans des moules de pierre, auxquels il a donné la forme souhaitée : épées en fer, bandage de roues de char, outillage agricole, outils de menuiserie, etc. Une fois refroidi, l'objet est sorti du moule". Je fais donc appel ici aux archéologues qui auraient eu la chance de retrouver le moule en pierre d'une épée en fer ou d'un bandage de roue de char !

Bref, vous voulez vraiment mon avis ?

Petite chronique littérairePetite chronique littérairePetite chronique littéraire

Oh ! la honte !

Publié le par C.M.

J'ai oublié de remercier ma femme Sylvie pour son aide lors des Journées de l'Archéologie... et pour avoir essayé de me protéger !

Alors Merci et je t'aime.

Non, ça va, elle ne m'en veut pas trop !

J'allais oublier....

Publié le par C.M.

210 visiteurs sur ce blog pour samedi 8 et dimanche 9 juin !

Merci, ça fait du bien, j'en avais bien besoin !

Journées Nationales de l'Archéologie 2013

Publié le par C.M.

Un véritable succès : plus de 600 personnes rien qu'à l'exposition entre samedi 14h et dimanche 18h !

Le livre d'or et les compliments qui y ont été rédigés m'ont vraiment fait chaud au coeur.

La salle par moment était comble. Cette réussite est le résultat d'une énergie déployée avant tout par les bénévoles-archéologues (qui ont participé aux campagne de fouille) et par la Mairie de Naves.

Merci à nouveau pour leur prêt très temporaire au musée Saint-Raymond de Toulouse (Claudine Jacquet) et au musée du Cloître de Tulle (Karine Viatgé).

La Mairie de Naves, représentée par Alain Brette et Régine Francilloiut, a respecté à la minute près le programme que je lui avais proposé. Elle a également accepté de payer l'impression de la plaquette rédigée par Isabelle Chastagnol, Fabien Loubignac, Bernard Simonnot et Nicolas Peyne selon le plan que je leur avais proposé et mis en page de façon magnifique, bénévolement, par Jean-Philippe Loubignac (Le Graphismologue).

Je voudrais aussi ici remercier pour ces journées les personnes qui ont géré les visites guidées sur le site et qui ont secondé Isabelle Chastagnol qui s'est retrouvée seule, submergée par le nombre. Donc merci pour leurs visites à Isabelle, mais aussi à Julie Mouton, Chantal Lambaré et Thibaut Vernat.

Je voudrais également remercier les conférenciers Fabien Loubignac, Nicolas Peyne et bien sûr, l'un de mes maîtres spirituels, Olivier Buchsenschutz du CNRS.

Et pour finir, je voudrais rappeler que cette exposition n'aurait jamais pu avoir lieu sans l'accord de sortie du mobilier (plus de 300 objets !) du Service Régional de l'Archéologie (Martine Fabioux) et de la DRAC.

Pour finir de finir et si vous avez lu ce message jusqu'au bout, je remercie le principal intéressé : le public qui s'est révélé présent, comme toujours. En espérant que cette manifestation et le nombre fassent bouger les choses du point de vue du projet de restauration et de mise en place d'un véritable espace muséographique qui permettrait à terme, de ne pas séparer les objets du dépôt gaulois de ceux découverts sur le reste du site.

J'ai rencontré quelqu'un, ce week-end, qui m'a dit "Tintignac c'est comme ton enfant". C'est un peu vrai et quel parent ne protégerait-il pas son petit de tous ceux qui tentent de l'empêcher de grandir...

Journées Nationales de l'Archéologie 2013

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>